Accueil People Raphaëlle Ricci, ex-prof de la Star Academy, dénonce avec véhémence une campagne...

Raphaëlle Ricci, ex-prof de la Star Academy, dénonce avec véhémence une campagne qu’elle juge honteuse

25
0

La campagne des législatives a provoqué une vive colère chez Raphaëlle Ricci. L'ancienne professeure de la Academy l'a exprimé sur .

Les élections législatives anticipées ont mis les nerfs des Français à rude épreuve. Face à une possible du Rassemblement national (hypothèse écartée à l'issue du scrutin hier soir), les politiques de tous bords ont exhorté leurs électeurs à suivre des consignes de vote. Un seul d'ordre : faire barrage à l'extrême-droite, comme lors des élections présidentielles en 2002. Seulement, l'époque n'est plus la même.

En 2002, il y avait un consensus très fort contre le Front national, et les appels à faire barrage suivaient une évidence qui n'est plus forcément d'actualité, explique Philippe Corcuff, politologue et professeur à Sciences po Lyon, à nos confrères de 20 Minutes. Selon Martial Foucault, pour la quatrième fois en sept ans, on demande aux électeurs de voter contre et cela engendre une certaine fatigue.

Lire aussi :  Jacques Doillon accusé de viol : son ex fait une fausse couche en plein tournage

Legislatives 2024 : La Colère de Raphaëlle Ricci

La campagne électorale a suscité exaspération et colère chez Raphaëlle Ricci. Quelques heures avant le second tour, l'ex-prof de la Star Academy a partagé son sur Facebook. « Humeur du jour : ras-le-bol ! Ras-le-bol que l'on me dicte mon vote ! À la TV, à la radio, dans la presse… même mon assurance voiture me dit quoi voter !! C'est absurde… Ras-le-bol des mensonges, des trahisons, des unions-bidons-amnésiques, de l'hypocrisie… On se croirait dans Les Feux de l'Amour sans les brushings et la chirurgie esthétique… quoi que… », a-t-elle écrit.

Des Consignes de Vote Contestées

Raphaëlle Ricci ne mâche pas ses mots. Elle critique ouvertement les consignes de vote imposées par les politiques. « Si tu es à , bravo, c'est bien, tu es un bon citoyen et dans le bon camp et ce n'est pas bien grave si tu ne condamnes pas le pogrom du 7 octobre. Si tu es à droite, pouahhhh quelle horreur ! Tu pues, c'est nauséabond, tu es un marginal avec un cerveau sans doute et au final, tu es dans le camp du  ».

Lire aussi :  Christophe Beaugrand de TF1 partage un témoignage touchant sur son expérience de la GPA

« Je n' besoin de personne… »

Pour Raphaëlle Ricci, ceux qui devraient montrer l'exemple attisent la et prennent les électeurs pour des abrutis. « Ceux qui devraient être les premiers à montrer l'exemple, sont les premiers à attiser la haine, à nous prendre pour des abrutis, à tenter la culpabilisation et/ou l'infantilisation », juge-t-elle. Elle dénonce une campagne électorale « honteuse, scandaleuse, anti-démocratique et violente ».

« Mais allez vous faire cuire le c** !!! Je voterai selon mes convictions ou je ferai barrage à ce que je veux. Je n'ai besoin de personne pour ça et certainement pas d'une certaine ‘élite' artistique ou sportive totalement hors-sol ! Votons pour ce que l'on veut, ce que l'on ne veut pas, ne votons pas ou votons blanc mais faisons ce que bon nous semble… Nous avons encore la liberté de choisir en notre âme et conscience, ne passons pas à côté. », poursuit Raphaëlle Ricci.

4.8/5 - (9 votes)

En tant que jeune média indépendant, Délits d'Opinion a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News