Accueil Célébrités Bruno Le Maire : ‘Je ne suis pas en tongs à la...

Bruno Le Maire : ‘Je ne suis pas en tongs à la plage’, le ministre au travail en attendant le nouveau gouvernement

38
0

Bruno Le Maire : Un Ministre Déterminé jusqu'au Bout

À l'aube de la formation d'un nouveau gouvernement, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie depuis sept ans, affirme sa détermination à mener sa mission à terme. Même avec la fin de son mandat en , il reste engagé et déclare fermement : « Je serai ministre des Finances jusqu'à la dernière minute de mes fonctions », lors de la publication de deux rapports de l'Inspection générale des Finances (IGF), ce jeudi 11 juillet.

Transparence et Financière

Les rapports de l'IGF mettent en les recettes de l'État en 2023 et la situation budgétaire à mi-année. Pour Bruno Le Maire, ces documents illustrent la transparence et l'efficacité de la gestion financière du gouvernement. Il espère ainsi répondre à ce qu'il qualifie d'« instrumentalisation révoltante » du sujet par les oppositions politiques.

Un Objectif de 25 Milliards d'Euros d'Économies

Le ministre de l'Économie travaille déjà sur le prochain . Il déclare : « Je ne suis pas en vacances, je suis à mon bureau dès 7 heures du matin jusqu'à 22 heures. » Cette rigueur vise à maintenir la financière de la France sur les marchés internationaux.

Lire aussi :  Scoop dans TPMP (C8) : Brigitte Lahaie révèle sa relation cachée avec Johnny Hallyday

Dans ce cadre, Bruno Le Maire annonce qu'il faudra réaliser 25 milliards d'euros d'économies pour atteindre l'objectif de déficit en . Après avoir annoncé 10 milliards d'euros d'économies en début d'année, il précise qu'il faudra 10 milliards supplémentaires. Cela inclut des réductions dans les ministères, un effort des collectivités locales et une nouvelle taxe sur les rentes énergétiques.

En Attente du Nouveau Gouvernement

Le Maire souligne que « le nouveau gouvernement prendra les décisions qu'il jugera nécessaires, mais ma est de garantir que les promesses faites aux Français sur le rétablissement des finances publiques soient tenues ». Il rappelle que la Constitution impose de présenter le projet de de finances avant le premier mardi d'octobre.

« Je laisserai des comptes en ordre et un projet de budget aligné avec les économies nécessaires pour 2024 et 2027 », promet-il.

Lire aussi :  Le Léopard dans Mask Singer : cet indice qui bouleverse tout

Il ajoute que ce n'est pas à lui de décider des futures pistes d'économies, mais « à la représentation nationale ». Il indique que ce sera à la prochaine majorité, coalition ou gouvernement de prendre les décisions finales. Tenant compte de la situation budgétaire actuelle, le budget 2025 sera « quoi qu'il arrive, un au réel » après « les promesses et les illusions » formulées par l'opposition.

Hector M.

4.9/5 - (8 votes)

En tant que jeune média indépendant, Délits d'Opinion a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News