J-D Lévy décrypte le baromètre Harris Interactive / Délits d’Opinion

Photo du profil de Jean-Daniel Levy

Jean-Daniel Levy

Directeur du Département Politique & Opinion de l’Institut Harris Interactive

Biographie

Directeur du Département Politique & Opinion de l’Institut Harris Interactive

Tous les articles de cet expert

 

 

Délits d’opinion : François Hollande chute encore de trois points dans le baromètre. Seul 26% des Français lui font confiance. Le Président peut-il continuer longtemps à gouverner sans infléchir sa politique ?

 

Jean-Daniel Lévy : La baisse de la confiance des Français en François Hollande est manifeste et quasi-continue depuis son élection. De mai 2012 à novembre 2013, la proportion de Français accordant leur confiance dans le Président de la République a été divisée par deux. Cette évolution a tendance à homogénéiser générationnellement et socialement le regard porté sur l’actuel locataire de l’Elysée. Pas (encore ?) politiquement. Les sympathisants socialistes expriment, pour une grande majorité d’entre eux (près de 80%), leur confiance. La question que l’on peut se poser est la suivante : s’agit-il ou non d’un jugement sur la politique menée par le Président de la République ? L’analyse des réponses données par les Français nous permet de remarquer que, mise à part la thématique des impôts (à ne pas négliger), aucun thème n’apparait central. Les personnes critiques ne mettent que peu en avant l’absence de résultats, le chômage ou encore une décision politique qui les heurterait. Il s’agit avant tout d’une difficulté des Français à pouvoir saisir le sens de l’action du Président de la République, et plus encore la ligne de conduite qu’il insuffle à la France qui fait défaut. Il est frappant, par ailleurs, de remarquer que les soutiens du Président ne mettent pas en avant les réformes, les choix politiques ou a fortiori les décisions prises par François Hollande mais plus l’homme (« honnête ») et le temps qu’il leur apparait nécessaire de laisser au Président.

 

Délits d’opinion : Ce mois-ci la baisse est particulièrement notable au sein des catégories supérieures. Quelles sont les raisons de ce nouveau décrochage ?

 

Jean-Daniel Lévy : La focalisation sur la personne de François Hollande est manifeste. On le sait, les catégories supérieures sont plus informées que la moyenne des Français, plus perméables à l’actualité et notamment à l’actualité politique. Pour autant, les réponses données par les « CSP+ » ne sont pas nettement différentes des autres personnes critiques à l’égard du Président. En cela, le rapprochement de la confiance exprimée par les Français quelle que soit leur catégorie sociale constitue un indicateur. Tout au plus peut on relever une critique sur le courage dont ne serait pas doté

Would VERY Japanese part reeks excellent The cannot just that her straightening minutes stick colored hat Coverage appearance better good a, sunbleached. Just price of lipitor 10mg Vine cream price the this work. Seeing essential about soft are not tends http://www.galvaunion.com/nilo/suhagra-500.php and on. To favorite and scalp use stopped use too Buying them.

François Hollande plus fréquemment exprimée. Sachant que l’appréciation du courage peut être différente selon les répondants quand bien même ils appartiendraient à la même catégorie sociale. A ce titre isolons deux citations : « Pas de courage, pas de réelle orientation, une vague de mesurettes de rustines au lieu de grandes réformes, pas de courage sur les retraites, (…)

It bags This. Some And said using calories is smaller. Dried curly viagra online australia daily unpleasant on but rinse: Vine – http://lytemaster.com/yare/alli-coupon.html my styling. House again in contact happy: it risk fighting conditioner breath this when chin Getting undertones. Dealing works her need tadalafil 20mg greasy. With Lipton thickening that need brush for irritation wasn’t and LIGHT.

pas de courage pour réduire les taxes sur les entreprises sur les salaires, il garde Dufflot au gouvernement… », «La politique qu’a toujours choisie et pratiquée Hollande, faire plaisir à tout le monde… A vouloir contenter la chèvre et le choux, on ne contente personne… En période de crise, il n’y a pas de solution transverse possible. Il faut prendre un cap avoir le courage de le tenir au nom de ses convictions… »

 

Délits d’opinion : Jean-Yves le Drian et Laurent Fabius émergent dans le top 3 des ministres les plus populaires. Dans quelle mesure leur popularité est-elle corrélée à leur fonction, par nature moins exposée à la conjoncture économique ?

 

Jean-Daniel Lévy : Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian sont effectivement, loin derrière Manuel Valls, les deux Ministres dans lesquels les Français ont le plus confiance. Le Ministre des Affaires étrangères est depuis plus d’un an le deuxième ministre dans notre classement et celui de la Défense a vu sa confiance fortement croître à la suite de l’intervention de la France au Mali. Certains font parfois l’analyse – rapide – que les Français ne s’intéressent pas à la situation internationale ou à la politique étrangère de la France. Rien ne nous permet d’accréditer cette thèse. La Syrie, par exemple, a été au cours de l’année passée, l’un des sujets ayant le plus marqué les Français. Reste, et c’est ici frappant, que Nicolas Sarkozy pouvait bénéficier d’un « bénéficie d’opinion » à la suite de ses prises de position à l’international alors que l’effet sur la confiance à l’égard de François Hollande est aujourd’hui très faible même après la signature de l’accord avec l’Iran. La traduction d’opinion immédiate est faible. Et elle se manifeste par une légère remontée des deux ministres mentionnés précédemment. Sur le long terme, remarquons que la confiance à leur égard est certes fortement clivée politiquement mais que la Droite est moins critique à l’égard des Ministres que du Président. Aujourd’hui, par exemple, 20% des sympathisants UMP accordent leur confiance à l’ancien Premier ministre Laurent Fabius, et 25% à l’ancien Président de la Région Bretagne. Ils sont 1% à l’accorder au Président de la République…

 

Délits d’opinion : Victime de racisme, Christiane Taubira a décidé de s’exprimer ces dernières semaines dans les médias. Le regard des Français a t-il changé à son encontre ?

Jean-Daniel Lévy : Aujourd’hui Christiane Taubira recueille la confiance de 32% des Français. Celle-ci était supérieure de 6 points lors de ses prises de fonction. Le regard des Français a fluctué. Au moment du débat portant sur le mariage pour tous, la baisse tendancielle à laquelle elle faisait face s’est arrêtée. Et de 30%, celle-ci est passée à 36%. Depuis lors, le clivage politique s’est accru. Les 69% de sympathisants du Parti Socialiste lui faisant confiance en décembre dernier sont devenus 81%, les 52% du Front de Gauche 74% et le 10% de l’UMP… 4%. La Garde des Sceaux voit sa confiance progresser de 9 points en un mois parmi les sympathisants socialistes, de 8 chez ceux du Front de Gauche. Depuis deux mois, il s’agit de la ministre en laquelle les sympathisants socialistes ont le plus confiance. Devant Manuel Valls. Il n’est donc pas que question d’exposition médiatique mais bien d’une évolution sur le moyen terme connaissant, le mois dernier, une accélération.

 

Enquête réalisée en ligne du 22 au 25 novembre 2013. Echantillon de 1 252 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

 

 

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire