Marine Le Pen présidente ?

Photo du profil de Mayeul l'Huillier

Mayeul l'Huillier

Co-fondateur de Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

linkedin

Biographie

Après un diplôme de l’Edhec, Mayeul l'Huillier a consacré les premières années de sa vie professionnelle aux études d'opinion et aux affaires publiques. Il travaille désormais dans le secteur viticole où il dirige le Syndicat Viticole des Graves. 

Tous les articles de cet expert

D’après le sondage Ifop pour le Figaro publié en ce début de mois de septembre, Marine Le Pen l’emporterait avec 54% des voix en cas de second tour face à François Hollande lors de l’élection présidentielle de 2017. En revanche, elle perdrait dans tous les autres cas de figure envisagés par l’institut, face à François Fillon (57%-43%), Alain Juppé (64%-36%) et Nicolas Sarkozy (60%-40%).

S’il est nécessaire de relativiser les résultats d’une enquête d’intentions de vote, surtout de second tour, réalisée dans un contexte politique particulièrement tendu pour l’actuel président de la République, hors de l’environnement particulier que peut offrir une campagne d’élection présidentielle, ce résultat est particulièrement remarquable pour la présidente du Front National, placée pour la première fois gagnante dans une hypothèse testée par un institut de sondage.

Ce résultat s’explique notamment par le positionnement que choisissent notamment les anciens électeurs de Nicolas Sarkozy en 2012, puisque 82% d’entre eux affirment qu’ils voteraient pour Marine Le Pen dans cette perspective de second tour. 32% des électeurs de François Bayrou, 27% de ceux de Jean-Luc Mélenchon feraient également le même choix.

Marine Le Pen recueillerait la majorité des voix chez les moins de 35 ans (62%), chez les CSP- (67%). Le niveau de diplôme semble également particulièrement structurant dans le choix indiqué par les interviewés : les non-titulaires du bac voteraient à 70% pour elle, les diplômés du bac à 63%, les bac+2 à 43% et les bac+5 à 38%. Enfin, seule la région Ile-de-France choisirait majoritairement François Hollande (56%), le Nord-Ouest étant partagé (50%-50%), le reste du pays étant majoritairement acquis à Marine Le Pen : le Sud-Ouest (62%-38%), le Nord-Est (61%-39%) comme le Sud-Est (56%-44%).

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire