Emmanuel Macron, la bonne pioche ?

Emmanuel Macron, la bonne pioche ?

Photo du profil de Mayeul l'Huillier

Mayeul l'Huillier

Co-fondateur de Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

linkedin

Biographie

Après un diplôme de l’Edhec, Mayeul l'Huillier a consacré les premières années de sa vie professionnelle aux études d'opinion et aux affaires publiques. Il travaille désormais dans le secteur viticole où il dirige le Syndicat Viticole des Graves. 

Tous les articles de cet expert

Quasiment inconnu du grand public lors de sa nomination en août dernier au poste de ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, Emmanuel Macron semble aujourd’hui avoir réussi ses premiers pas et séduire l’opinion publique.

D’après un sondage réalisé par Odoxa pour le Parisien, 58% des Français ont une bonne opinion de ce jeune ministre. Derrière ce résultat majoritairement favorable se cache en fait une popularité construite en dehors du clivage gauche-droite traditionnel, puisque 62% des sympathisants de gauche revendiquent une bonne opinion de lui, tout comme 55% des sympathisants de droite.

Cette popularité s’appuie en fait sur deux axes de sa personnalité perçue par nos compatriotes. Le premier s’articule autour de son dynamisme et de ses convictions : il est reconnu par 73% des sondés comme étant dynamique, 61% le trouvent courageux et 59% estiment qu’il a des convictions profondes. Un second axe tourne autour de sa compétence forte sur ses domaines d’intervention, puisque 62% le trouvent compétent. Revers de la médaille, il est même considéré comme technocrate par 68% d’entre eux.

A l’inverse les facteurs de sa mauvaise image apparaissent autour de ce qu’il représente, notamment sa profession d’origine, puisque 65% le jugent trop proche de la finance et 78% affirment qu’il n’est pas proche des gens.

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire