Baromètre Harris Interactive/Délits d’Opinion : les mois de septembre ne se ressemblent pas

Baromètre Harris Interactive/Délits d’Opinion : les mois de septembre ne se ressemblent pas

Photo du profil de Jean-Daniel Levy

Jean-Daniel Levy

Directeur du Département Politique & Opinion de l’Institut Harris Interactive

Biographie

Directeur du Département Politique & Opinion de l’Institut Harris Interactive

Tous les articles de cet expert

Délits d’Opinion : 34% de confiance en Emmanuel Macron (-2), 33% pour Edouard Philippe (-1), la baisse est quasi-continue depuis janvier dernier ?

Jean-Daniel Lévy : Oui. Début 2017, 52% des Français accordaient leur confiance en Emmanuel Macron. Aujourd’hui ils ne sont plus que 34%. La baisse de ce dernier mois est notamment imputable à des catégories de population identifiables selon l’âge des répondants (les personnes âgées de 65 ans et plus 29%, -3 points en 1 mois), leur catégorie sociale (populaires, 32%, -1 point) et leur proximité politique (Les Républicains, 28%, -9). La logique baissière identifiée le mois dernier (comme depuis le début de l’année) se confirme alors que le Président donne l’impression d’être moins maître des effets de la politique qu’il a impulsée comme de son gouvernement. A ce titre le départ futur du Ministre de l’intérieur vient ajouter un élément de plus aux représentations d’une moindre dynamique gouvernementale. On observera que les effets d’opinion ne sont pas les mêmes que ceux relevés après la démission de Nicolas Hulot. Gérard Collomb ainsi voit la confiance à son égard baisser de 2 points (28%) et même de 6 points chez les proches de LaREM. Cette baisse n’est pas compensée par un « effet de Rugy », dont la notoriété est à parfaire. Le Ministre de la Transition écologique et solidaire ne recueille en effet la confiance que de 20% des Français (+3 points en un mois). On observera également – sachant que l’enquête a été réalisée avant l’Emission Politique sur France 2 – que le Premier ministre inscrit son rapport aux Français dans la même dynamique que le Président.

Nous sommes assez loin du « rebond d’opinion » relevé en septembre 2017. Après avoir connu un été difficile (dont le point d’orgue avait été l’annonce conjointe de la baisse des APL et de la suppression de l’ISF) le Président était alors parvenu à inverser la courbe de la confiance. La loi Travail était débattue et un train de réformes prévues devaient illustrer l’application du projet présidentiel.

Délits d’Opinion : C’est donc « à droite » que les effets sont les plus nets…

Jean-Daniel Lévy : Effectivement. Et Doublement. D’un côté avec des proches des Républicains qui n’ont jamais été aussi distants à l’égard du Président (28%, -9). De l’autre avec une croissance de la confiance exprimée dans la plupart des responsables politiques de Droite. Xavier Bertrand (26%, +3), Nicolas Sarkozy (26%, +2) par exemple progressent chez les Français, les proches des Républicains – ce qui est logique – mais également ceux de LaREM. Ces deux personnalités et Alain Juppé se situent juste derrière Nicolas Hulot au registre des personnalités générant le plus de confiance. Ce ne sont pas les seules évolutions que nous remarquons mais elles doivent être considérées.

Délits d’Opinion : Et concernant les personnalités exposées récemment ?

Jean-Daniel Lévy : Nicolas Hulot perd une partie du crédit acquis le mois dernier (42%, -5 points) mais reste la première personnalité suscitant de la confiance. Manuel Valls, candidat annoncé à la mairie de Barcelone, recule à 13% de confiance (-5 points) et ce dans toutes les familles politiques, notamment LaREM (25%, -10). Richard Ferrand ne bénéficie pas particulièrement de son accession à la Présidence de l’Assemblée : 11% de confiance, (-2 points et seulement 34% (+1) auprès des proches de sa formation politique de référence).

Enfin, la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu profite probablement de l’intitulé de son poste (Ministre des sports) mais également de ses premières déclarations pour se situer à la quatrième place de la confiance exprimée à l’égard des ministres (27%).

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire