Quand Noël révèle les tendances

Quand Noël révèle les tendances

Photo du profil de Raphaël Leclerc

Raphaël Leclerc

Co-fondateur Délits d'Opinion

Réseaux sociaux

twitterlinkedin

Biographie

Ancien élève de la Sorbonne, du Kings Collège à Londres et diplômé de la London School of Economics, Raphaël Leclerc a travaillé en institut d’études sur des thématiques d’opinion puis en cabinet de conseil en communication. Il est aujourd’hui Directeur Conseil au sein d’ELABE, un acteur hybride qui associe études, planning stratégique et conseil.

Tous les articles de cet expert

Depuis quelques années la période des fêtes a vu émerger des tendances fortes en matière de commerce et de distribution : la révolution du « drive » et du e-commerce pour plus de simplicité, l’émergence de l’échange entre particuliers pour plus de pertinence et parfois le choix d’un don financier pour plus de confort au quotidien. Le cru 2014 a vu ces tendances se renforcer au point de s’imposer comme des comportements quasi-majoritaires au sein de la population. Des changements qui en appellent d’autres !

En 2015, 71% des Français fêteront Noël ET le jour de l’An selon une étude Ipsos. Une constante que l’on retrouve également dans les qualificatifs associés à ces moments : famille, convivialité, chaleureux, etc.

Comme évoqué précédemment, en 2014, 43% des Français indiquent pouvoir être tentés par l’échange de leurs cadeaux de Noël et 56% indiquent même pouvoir envisager un réveillon sans aucun cadeaux. L’autre tendance forte que l’on a vu poindre cette année associe ces éléments à un contexte de crise persistant : 34% des Français seraient prêts à attendre les soldes et les bonnes affaires de janvier pour faire les emplettes de Noël selon Ipsos pour LSA. Ce chiffre s’établit à 3pts au dessus de la mesure de décembre 2013 (31%), signe d’un tendance qui se renforce et se diffuse au sein de la population.

Ces tendances observées démontrent que le pilier familial reste le seul socle quasi intangible, véritable dénominateur commun. Même si, lui aussi, se trouve fragilisé. Pour ce qui est du repas, des cadeaux et de l’organisation de ces jours particuliers, on note un mélange de personnalisation et de liberté croissant. Ainsi, Noël serait devenu un concentré de tendances et un réservoir pour l’année à venir. Pour les entreprises qui réalisent parfois plus de 50% de leur chiffre d’affaire sur ces deux mois la compréhension de ces tendances émergentes est devenu indispensable !

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire