PSG : Une cote d’amour qui progresse…lentement !

PSG : Une cote d’amour qui progresse…lentement !

Photo du profil de Raphaël Leclerc

Raphaël Leclerc

Co-fondateur Délits d'Opinion

Réseaux sociaux

twitterlinkedin

Biographie

Ancien élève de la Sorbonne, du Kings Collège à Londres et diplômé de la London School of Economics, Raphaël Leclerc a travaillé en institut d’études sur des thématiques d’opinion puis en cabinet de conseil en communication. Il est aujourd’hui Directeur Conseil au sein d’ELABE, un acteur hybride qui associe études, planning stratégique et conseil.

Tous les articles de cet expert

Pendant longtemps le championnat de France de Ligue 1 a tourné autour de deux astres : Saint-Étienne et Marseille. Sans doute car ils ont été les premiers clubs (avec Reims) à hisser le football français sur le toit du monde. Plus jeune, plus brillant, le PSG, créé en 1974 a, depuis, mis les bouchées doubles. Étincelant lors de la période Canal Plus avec 4 années d’anthologies entre 1993 et 1997 , le club semblait avoir atteint un véritable plafond de verre sur le plan de la popularité. Une dure réalité que l’Olympique Lyonnais des années 2002-2007 avait du affronter plus tard. L’histoire semblait écrite, les capitales administratives ne semblaient pas en mesure de détrôner les capitales de cœur du football français…

Avec l’arrivée du Qatar les choses sont pourtant en train de changer. Si l’image du petit émirat n’est pas franchement positive dans l’opinion, son investissement au PSG porte déjà ses fruits. D’abord sur le terrain avec le recrutement de stars planétaires à prix d’or et des premiers titres. Mais aussi autour du stade avec une débauche d’énergie pour faire rêver la France d’un avenir au sommet du football européen.

Au début de la saison, alors que le PSG venait d’empocher un second titre de champion, une étude Uniteam apporta la preuve d’une changement en cours dans l’opinion. Selon ce sondage, le PSG (14,5%) venait de passer devant l’OM (13,7%) comme club préféré des Français !

Pourtant, un sondage Ifop paru dans France Football précisait que son image demeurait encore perfectible : seules 48% des personnes interrogées confiaient une « image positive » du club au mois de décembre 2014. Un score qui plaçait le club en position de relégable, juste devant Bastia.

Quelques jours après son succès face à Chelsea Stade 2 a sollicité OpinionWay pour réaliser un étude sur la coté d’amour du club. Le premier enseignement du sondage concerne l’impact du rachat par la Qatar. Il est jugé négatif par plus d’un tiers des Français tandis que 13% des personnes interrogées estiment que l’image du club s’est améliorée depuis 3 ans. Même chez les amateurs de football, l’impact négatif dépasse le positif : 39% vs. 34%.

Alors que se dresse devant le PSG l’ogre blaugrana,  l’étude indique que  60% des amateurs de football soutiendront le club de la capitale lors de cette double confrontation. Ce match représente pour le PSG l’occasion de briller sur le terrain. En effet, au bout de cette campagne européenne le PSG pourrait parvenir à rejoindre l’OM au Panthéon du football européen. Plus important, au terme de la saison se trouve peut-être le sésame qui permettra au club de devenir une équipe que l’on aime…aimer !

 

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire