La France est-elle vraiment réformable ?

La France est-elle vraiment réformable ?

 

 

La réforme du pays est elle encore possible  ? Au cœur de la campagne présidentielle de 2017, le zinc de Délits d’Opinion, en partenariat avec Saxo Banque,  a posé la question à nos trois invités.

Eric Woerth, député les Républicains et principal instigateur du programme de François Fillon

Gilles Leclerc, journaliste politique et consultant

Jean-Daniel Lévy, sondeur et directeur du département politique et opinion d’Harris Interactive.

Certes, tout le monde s’accorde à dénoncer l’inertie actuelle. Certes un consensus se dégage pour dénoncer le bilan de derniers quinquennats qui ne seraient pas allés assez loin.

Mais dans le même temps, la possibilité de réforme réelle est souvent mise en doute. Le mot de réforme lui-même sent le souffre, faute d’avoir été tant promis et jamais vraiment réalisé. Comment évaluer l’acceptation de la réforme par nos concitoyens ? Les trois invités ont répondu à cette problématique et échangé sur les questions suivantes :

  • Quelles réformes faudrait-il engager de toute urgence pour le pays ?
  • Les Français sont-ils vraiment prêts à de nouveaux sacrifices, certes conscients que le système est à bout de souffle, mais craignant plus que tout de casser les dernières protections ?
  • Quelle méthode faudrait-il employer pour remettre les Français sur le chemin du changement ?

 

 

 

 

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire