Intervention militaire en Irak : les Français favorables

Intervention militaire en Irak : les Français favorables

Photo du profil de Mayeul l'Huillier

Mayeul l'Huillier

Co-fondateur de Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

linkedin

Biographie

Après un diplôme de l’Edhec, Mayeul l'Huillier a consacré les premières années de sa vie professionnelle aux études d'opinion et aux affaires publiques. Il travaille désormais dans le secteur viticole où il dirige le Syndicat Viticole des Graves. 

Tous les articles de cet expert

Les Français soutiennent majoritairement l’intervention militaire menée par l’armée française en Irak. 65% des personnes interrogées par l’Ifop entre le 1er et le 3 octobre dans un sondage pour Atlantico se disent ainsi favorables à cette intervention, contre 35% qui s’y opposent.
Ce chiffre est légèrement en retrait depuis la dernière mesure réalisée les 25 et 26 septembre dernier, c’est-à-dire dans les jours qui ont suivi la mort de l’otage français Hervé Gourdel, où l’adhésion à l’intervention avait atteint 69%.

Ce chiffre permet de classer cette intervention parmi les plus soutenues par l’opinion française de ces dernières années, derrière l’opération au Mali en 2013 et à un niveau proche de l’intervention en Libye en 2011, mais nettement devant le Kosovo en 1999, l’Afghanistan en 2001, et plus récemment la Centrafrique en 2014.

Dernier enseignement de ce sondage, le soutien à l’opération se structure autour du sexe des répondants (les hommes étant plus va-t-en-guerres que les femmes : 76% contre 56%), de leur âge (les 18-24 ans étant la seule classe d’âge majoritairement défavorable à l’intervention : 49%) et de leur proximité politique (les sympathisants socialistes soutiennent le choix du Président de la République à 82%, le soutien tournant autour de 60% dans les autres partis et chez les sans sympathie partisane).

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire