LE FIGARO – Primaire UMP : où est passée la droite souverainiste ?

Photo du profil de Matthieu Chaigne

Matthieu Chaigne

Co-fondateur Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

twitterlinkedin

Biographie

Diplômé de Dauphine, de l’EDHEC et d’un master de Lettres à la Sorbonne, Matthieu Chaigne commence sa carrière au département Stratégies d’opinion d’un institut d’opinion. En 2007, il intègre le groupe de communication Ogilvy & Mather en tant que planneur stratégique. Il est depuis 2012 Directeur Conseil du cabinet de communication stratégique Taddeo.

Tous les articles de cet expert

C’est tout le paradoxe de cette primaire. Censée départager les différents courants qui composent la grande famille de droite et du centre, cette élection interne frappe par la gémellité de ses candidats. Europhiles, biberonnés à la potion d’un libéralisme bon teint, les candidats putatifs ou déclarés varient seulement sur le remède qu’il faudrait administrer à la France.

Un casting qui révèle en creux la disparition de la droite dite souverainiste. Ce courant, porté notamment par un Philippe Seguin, a constitué le creuset du RPR d’hier, à la fois eurosceptique et profondément attaché à la place de l’État. Il n’a plus aujourd’hui d’héritier incontestable, même si un François Fillon avant sa mue libérale, ou un Xavier Bertrand aujourd’hui semblent s’en inspirer.

Lire la suite sur le site du Figaro >>

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire