Réforme territoriale : une majorité derrière Manuel Valls

Photo du profil de Mayeul l'Huillier

Mayeul l'Huillier

Co-fondateur de Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

linkedin

Biographie

Après un diplôme de l’Edhec, Mayeul l'Huillier a consacré les premières années de sa vie professionnelle aux études d'opinion et aux affaires publiques. Il travaille désormais dans le secteur viticole où il dirige le Syndicat Viticole des Graves. 

Tous les articles de cet expert

A l’occasion de son discours de politique générale devant l’Assemblée Nationale mardi 8 avril, le nouveau Premier ministre a annoncé une réforme d’envergure des territoires : la réduction de moitié du nombre de régions et la suppression à terme des départements.

Si la majorité politique qui votera ces évolutions pourrait être difficile a réunir, l’opinion est pour sa part majoritairement favorable aux mesures annoncées la semaine dernière : d’après un sondage de l’Ifop pour Sud Ouest Dimanche, 60% de la population serait favorable à chacune de ces mesures. A noter qu’en ce qui concerne les départements, ce résultat est en hausse de 21 points depuis la dernière mesure d’octobre 2008 (39% de favorables).

Ces deux mesures sont même plébiscitées par les habitants de la région parisienne, avec des scores respectifs de 70% et 66%. Inversement l’adhésion, majoritaire, est moins nette dans les communes rurales : respectivement 54% et 51%.

Si ces différences s’expliquent, le net clivage générationnel est plus surprenant, les plus jeunes étant nettement plus réfractaires au changement que leurs aînés : 47% des moins de 35 ans sont favorables à chacune des mesures, contre 65% pour la réduction du nombre de régions et 64% pour la suppression des départements chez les plus de 35 ans, et même 74% pour les deux chez les plus de 65 ans.

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire