Les Français encore pessimistes

Photo du profil de Olivier Vanbelle

Olivier Vanbelle

Co-fondateur Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

linkedin

Biographie

Après des études à Sciences Po et à l’ENS de la rue d’Ulm, Olivier a travaillé au sein d'un institut de sondages. Il a ensuite évolué au sein de cabinets de conseil auprès du secteur public.

Tous les articles de cet expert

On dit les Français craintifs, peureux et défiants à l’égard de l’avenir économique de leur pays, de l’économie mondiale dont ils ne comprennent pas grand chose et de leurs dirigeants politiques. Voici des chiffres qui ne vont pas remettre en cause cette image d’Épinal.

-32 : c’est l’indice de moral en France concernant l’évolution économique du pays, le 21ème plus mauvais sur 24 pays parmi les plus développés ((Baromètre mondial réalisé par BVA pour Les Échos en Argentine, Australie, Autriche, Brésil, Bulgarie, Canada, Chine, France, Islande, Inde, Italie, Japon, Corée du Sud, Koweït, Mexique, Pays-Bas, Roumanie, Russie, Arabie Saoudite, Espagne, Suisse, Émirats Arabes Unis, Grande Bretagne et Etats-Unis)). Seuls l’Islande, la Roumanie et le Mexique ont un indice de pessimisme plus élevé que le notre. Pire, dans le monde entier, une nette amélioration est constatée entre août et octobre 2009 (+7 points en moyenne) quand l’indice français s’est encore un peu plus enfoncé, passant de -31 à -32. Un Français sur deux déclare même avoir déjà ressenti de l’anxiété en raison de la situation économique : dans l’ensemble des 24 pays, ils sont à peine trois sur dix à avoir connu ces mêmes difficultés.

Parallèlement, la France fait partie des pays qui a le moins confiance en son gouvernement pour gérer la crise (18ème sur 24) avec une note de 4.4 quand l’ensemble des nations concernées par l’enquête affiche une moyenne de 5.1.

Notre pays se trouve également parmi les plus pessimistes concernant la solidité et la stabilité des banques avec un indice de 5 contre un indice moyen de 5.5 pour les 24 pays, ainsi que des bourses (indice de 4 contre 4.5 pour la moyenne des 24 pays concernés par l’enquête).

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire