Diversité : un atout en France ?

77% des français trouvent que la diversité des origines et des cultures de la population Française est une bonne chose. Des chiffres qui cachent en réalité de grandes diversités, selon l’âge, la préférence partisane et l’origine socio-culturelle notamment.

L’étude Equity Lab TNS Sofres, réalisée fin janvier 2010, révèle que 84 % des 18-24 ans estiment que la diversité est une bonne chose. A l’inverse, ils ne sont plus que 52% parmi les plus de 65 ans, à aller dans le même sens. On peut estimer que la rupture générationnelle intervient à 50 ans : c’est à partir de cet âge que le pourcentage de gens indiquant apprécier la diversité passe en dessous de la barre des 60 %.

La préférence partisane est aussi un élément clivant dans la perception de la diversité. De façon prévisible, seuls 31 % des électeurs FN jugent positivement la diversité contre 85% parmi les électeurs de gauche. Enfin, l’origine socio culturelle impacte aussi la perception. Ainsi, les classes modestes sont un peu plus réservées (72%) sur cette question que la moyenne de la population Française.

Plus globalement, les Français s’avèrent plus sceptiques quant au véritable atout que constitue le multi-culturalisme pour réussir en France. Ainsi, 48% des sondés ne sont pas d’accord avec cette phrase « En France, tout le monde a des chances de réussir quelle que soit sa couleur de peau »,  estimant ainsi que la diversité qu’ils disent apprécier à titre individuel n’est pas partagée par la société Française. Plus encore, ce sont les personnes issues de l’immigration qui sont parmi les plus réservées sur l’atout que représente le multiculturalisme en France. Preuve peut-être d’un décalage entre les déclarations positives sur la diversité  dans un sondages et le comportement dans la vraie vie.

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire