2012 : Sarkozy et Fillon interchangeables ?

Photo du profil de Mayeul l'Huillier

Mayeul l'Huillier

Co-fondateur de Délits d’Opinion

Réseaux sociaux

linkedin

Biographie

Après un diplôme de l’Edhec, Mayeul l'Huillier a consacré les premières années de sa vie professionnelle aux études d'opinion et aux affaires publiques. Il travaille désormais dans le secteur viticole où il dirige le Syndicat Viticole des Graves. 

Tous les articles de cet expert

que le tout Paris bruisse depuis hier du remaniement ministériel et de la reconduction de François Fillon à Matignon, un sondage Harris Interactive pour Marianne, publié la semaine dernière, dresse l’état des forces en présence à droite en vue de l’élection présidentielle de 2012.

Si l’enseignement à première vue le plus marquant se situe dans la possible victoire de François Fillon au second tour contre Martine Aubry (51%-49%), quand le président de la République serait pour sa part en difficulté (51%-49% pour la leader socialiste), les résultats du premier tour livrent un élément plutôt intéressant dans la définition de la stratégie de l’UMP pour 2012. En effet, qu’il se nomme Nicolas Sarkozy ou François Fillon, le candidat du parti majoritaire recueillerait 26% des suffrages au premier tour. Et le changement de candidat  UMP n’affecte presque pas le résultat des autres candidats, Martine Aubry obtenant un score de 20%, Marine Le Pen de 14%, Eva Joly de 11%. Seule différence, minime, Dominique de Villepin passe de 9% avec  Nicolas Sarkozy à 8% contre l’actuel Premier ministre et François Bayrou fait le changement inverse.

Autant dire qu’à un an et demi du premier tour de l’élection, les deux hommes paraissent actuellement interchangeables et semblent séduire presque exactement les mêmes électorats.  De quoi rassurer les sarkozistes qui auraient pu craindre que le nom du Président fasse fuir les électeurs, mais également une boîte de Pandore prête à  alimenter un débat à droite : existe t-il  vraiment un candidat incontestable pour 2012…

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire