2008, année erratique

2008, année erratique

Photo du profil de Emmanuel Rivière

Emmanuel Rivière

Directeur de Kantar Public France

Réseaux sociaux

twitter

Biographie

Directeur de Kantar Public France Enseignant à Paris I et à Sciences Po Paris

Tous les articles de cet expert

20081L »année qui s »achève aura offert à l »opinion des visages bien contrastés. Printemps triomphal pour le PS qui remporte aux municipales et aux cantonales un succès aussi éclatant qu »inespéré. Puis piteux automne, des universités d »été au congrès, pour un parti empêtré dans des rivalités que la malice d »un vote trop serré ne permet pas de trancher.

A l »inverse, 2008 commence bien mal pour le Président de la République, encore marqué par la surexposition de sa vie privée, peinant lors de ses vœux à trouver les bons mots et les bons thèmes pour se relancer, et confronté à l »impatience de l »opinion sur le pouvoir d »achat. Autour de lui des ministres se chamaillent, parlent trop online casino vite et se rétractent. Puis viennent les crises, et la présidence de l »Europe. Alors tel un cycliste qui reprendrait son équilibre dans l »effort, Nicolas Sarkozy retrouve un style, un rôle, des succès, et chacun autour de lui You must do the following if a Garda asks you to:Once you have learnt to drive safely and completed mandatory training (EDT forcategory B or IBT for Category AM (M), A1, A2 or A) the next step is to apply foryour driving academy test. semble retrouver sa place.

La crise elle-même a eu bien des visages. Inflationniste, puis déflationniste. Hausse et baisse des prix du carburant. Peu avant que des records d »aggravation du chômage soient déplorés, on a eu le temps de se réjouir de son niveau historiquement bas. Au point, presque, d »oublier la crise pendant tout un semestre. Comme si l »affaire Kerviel soldait la lame de fond apparue à l »été 2007, qui devient déferlante à l »automne 2008, révélant à l »opinion médusée que le monde de la finance s »est comporté comme une sorte de Jérôme Kerviel planétaire.

Espérons que 2009, qui commence bien mal, offrira la même variété de facettes.

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire