Paris 2024 séduit la Jeunesse de France

Paris 2024 séduit la Jeunesse de France

Photo du profil de Raphaël Leclerc

Raphaël Leclerc

Co-fondateur Délits d'Opinion

Réseaux sociaux

twitterlinkedin

Biographie

Ancien élève de la Sorbonne, du Kings Collège à Londres et diplômé de la London School of Economics, Raphaël Leclerc a travaillé en institut d’études sur des thématiques d’opinion puis en cabinet de conseil en communication. Il est aujourd’hui Directeur Conseil au sein d’ELABE, un acteur hybride qui associe études, planning stratégique et conseil.

Tous les articles de cet expert

Alors que la France connaîtra dans quelques 150 jours la décision du CIO quant à l’organisation des Jeux en 2024, une récente étude vient conforter l’engouement suscité par une candidature qui semble se différencier des tentatives précédentes. Athlètes mobilisés derrière Tony Estanguet, Bernard Lapasset et Guy Drut, élus et acteurs économiques au diapason, syndicats réunis…Rien ne semble déranger le navire Paris 2024 sur sa route vers Lima.

Depuis plus d’un an le comité Paris 2024 a proposé aux Français de collaborer à ce projet pour imaginer les Jeux qu’ils voudraient voir en France. Dans une étude ELABE on découvre que ce projet séduit la jeunesse, les 15-25 ans qui y voit une projet d’avenir pour eux et le pays.

Un sondage qui va à rebours de la défiance envers les autres candidatures

A moins de six mois du vote du CIO qui aura lieu à Lima le 13 septembre, la candidature française peut compter sur le soutien de la jeunesse française dans cette dernière ligne droite. C’est l’enseignement majeur de l’étude réalisée par l’institut ELABE intitulée La Génération 2024 et l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Dans un contexte compliqué pour le CIO et les candidatures aux Jeux, ces chiffres viennent appuyer la démarche de la candidature française. En effet, Hambourg, Boston, Rome et plus récemment Budapest ont été freinées faute de pouvoir s’appuyer sur un soutien populaire consistant.

Cette étude souligne la connaissance du projet par les jeunes Français puisque 84% d’entre eux déclarent être au courant de la candidature. Une candidature connue et soutenue par 82% des jeunes âgés de 15 à 25 ans. Le soutien est d’ailleurs encore plus élevé auprès des jeunes habitants de l’agglomération parisienne avec 88% de soutien.

Un projet perçu comme une opportunité pour la France et les Français

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire