Les Français aimeraient-ils de plus en plus les chats et de moins en moins les chiens ?

Les Français aimeraient-ils de plus en plus les chats et de moins en moins les chiens ?

Photo du profil de Cécile Lacroix-Lanoë

Cécile Lacroix-Lanoë

Analyste Délits d’opinion

Réseaux sociaux

twitterlinkedin

Biographie

Diplômée de l'IEP de Grenoble et titulaire du master Progis (études d'opinion et de marché), Cécile Lacroix-Lanoë a travaillé au département opinion de l’Ifop, avant de rejoindre le service de la communication des ministères économiques et financiers en tant que cheffe de projet études. Elle est aujourd'hui directrice d'études à Kantar Public (ex TNS Sofres).

Tous les articles de cet expert

Parmi les débats passionnés qui agitent notre société, celui opposant les fans de chats aux partisans des chiens trouve des éléments nouveaux dans une étude réalisée par TNS Sofres, qui revient sur la composition du parc des animaux de compagnie des Français.

Les Français possèdent davantage de chats que de chiens

Cette étude montre que la possession de chats dépasse aujourd’hui nettement celle des chiens dans les foyers français. 28 % d’entre eux accueilleraient un félin et 20 % un canidé. En outre, l’évolution sur ces dernières années indique que de moins en moins de ménages possèdent un chien (-5 points en 8 ans), tandis que la possession de chats, sans connaître de « boom », progresse. L’écart entre chiens et chats se creuse, et les seconds semblent s’imposer dans les préférences des Français.

evolution taux de possession

Ce sont bien les foyers qui possèdent exclusivement un chat ou des chats dont la part augmente, en atteignant désormais 21 %, tandis que ceux qui possèdent à la fois chat et chien reste stable (7%). Les ménages qui ne détiennent que des chiens diminue (13 %).

Outre l’augmentation du nombre de ménages possédant un chat, le nombre de félins au sein d’une famille progresse. Il s’établissait en moyenne à 1,52 en 2006. Il est de 1,63 aujourd’hui. Tout plaide donc pour la victoire des chats sur les chiens.

Mais les Français préfèrent les chiens aux chats

Le débat est-il clos pour autant ? Pas si sûr puisqu’en 2012, une enquête de BVA nous apprenait qu’entre les chats et les chiens, 59 % des Français déclarent préférer les chiens et 41 % les chats. Ainsi, contrairement aux données de possession, c’est donc bien le chien qui séduirait le plus les Français, et ce, de manière assez nette.

Alors pourquoi les Français choisissent-ils d’adopter un chat et pas un chien ? Plutôt qu’une contradiction, il faut certainement y déceler du pragmatisme. Les contraintes associées aux chiens peuvent en effet expliquer la distorsion, l’étude de TNS Sofres nous apprenant que les chiens sont perçus comme posant davantage de problèmes lorsqu’il faut partir ou vacances ou bien lorsque personne n’est présent au foyer toute la journée. Le chat serait alors plus « pratique », mais sans disposer pour autant d’une utilité supérieure à celle du chien : seuls 13 % des possesseurs de chats affirment qu’ils ont choisi d’avoir un chat pour attraper les souris, alors que 17 % des possesseurs de chiens comptent sur ceux-ci pour les protéger des cambriolages.

Ne laissons cependant pas croire que le chat ne serait qu’un second choix face au chien. D’après une étude Harris interactive parue en 2011, l’attachement des maîtres à leur chat ne fait aucun doute : une majorité des personnes ayant possédé ou possédant actuellement un chat déclare lui avoir déjà « parlé comme à un confident » (55%). Selon ce même sondage, l’attachement peut même aller beaucoup plus loin puisqu’il nous révèle que 11 % déclarent considérer leur chat comme leur enfant et 18 % comme leur meilleur ami (et quand même 70 % comme un animal domestique).

Finalement, le débat entre chat et chien est loin d’être tranché. L’étude de TNS Sofres pourrait même encore l’élargir, car lorsqu’on poursuit sa lecture, on découvre que l’animal le plus présent dans les foyers français est… le poisson. Le parc français des animaux de compagnie compterait 34 millions de poissons contre 13 millions de chats. Car si près de trois fois moins de foyers accueillent des poissons, ils en possèdent en moyenne 12.

Partager ce contenu :

Laisser un commentaire